Librement inspiré de l’affaire Lisa Nowak, le film raconte l’histoire de Lucy Cola, une astronaute qui, au retour d’une mission dans l’espace, est incapable de revenir à la normale et voit sa vie complètement lui échapper.

André Duchesne André Duchesne
La Presse

Trop de longs métrages proposent des intrigues bâclées, mal fagotées et surtout avec un dénouement à la va-vite qui ont pour effet d’accentuer une désolante impression d’invraisemblance. Pas ici !

Lucy in the Sky est le récit d’une descente aux enfers dont la spirale se déploie sur une pente très douce. De sorte que le spectateur a le temps d’assimiler ces petits changements, d’abord imperceptibles avant qu’ils se mettent à accélérer, dans la vie de l’astronaute Lucy Cola.

Est-ce en raison de cette lenteur que le film a été massacré par la critique à ce jour ? 

IMAGE FOURNIE PAR LA PRODUCTION

Lucy in the Sky, de Noah Hawley

Toujours est-il que dans le rôle de Lucy Cola, Natalie Portman est convaincante. Son personnage est froid, calculateur, baveux, programmé, un peu à l’image du centre de contrôle d’une agence spatiale.

Mais voilà, la Lucy de ce film, à l’instar de la (vraie) astronaute Lisa Nowak, n’est pas tout à fait revenue de son voyage dans l’espace. « De là-haut, tu vois tout l’univers et quand tu reviens, tout est si petit », dit-elle dans une des nombreuses bonnes répliques du film. S’ensuit une histoire de triangle amoureux, avec perte de contrôle à la clé, très semblable à celle de Lisa Nowak.

L’ensemble est appuyé de quelques effets spéciaux un peu vieillots et de changements de cadrage très soudains, mais plutôt sympathiques.

★★★½

Lucy in the Sky. Un film de science-fiction de Noah Hawley. Avec Natalie Portman, Jon Hamm, Dan Stevens. 2 h 04, 3 étoiles et demie.

> Consultez l’horaire du film : https://ouvoir.ca/2019/lucy-in-the-sky