En retournant à New York pour tenter de convaincre une riche entrepreneure de faire un don substantiel à l’orphelinat qu’elle gère en Inde, une Américaine expatriée fait face à son passé de façon inattendue.

Marc-André Lussier Marc-André Lussier
La Presse

Si on connaît déjà Efter brylluppet, le film que la cinéaste danoise Susanne Bier a réalisé en 2006 (finaliste aux Oscars dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère), ce remake américain paraîtra comme une pâle copie.

Même si Bart Freundlich (Wolves) a tenté de se démarquer du film original en inversant les rôles des deux personnages principaux, cette fois incarnés par des femmes, il reste que le récit n’atteint pas du tout à la même puissance.

À vrai dire, l’idée de faire reprendre par Michelle Williams et Julianne Moore les personnages d’abord créés par Mads Mikkelsen et Rolf Lassgård emprunte ici davantage l’allure d’une entourloupette que d’une belle astuce. Le talent des actrices n’est pas en cause, bien sûr, mais Freundlich a aussi dépouillé le récit de quelques éléments plus dramatiques.

IMAGE FOURNIE PAR MÉTROPOLE FILMS

After the Wedding, de Bart Freundlich

Ainsi, la relation qu’entretient Isabel (Michelle Williams) avec ses orphelins n’est pas aussi bien développée. Aussi, le sentiment d’urgence qui animait l’homme d’affaires danois n’a pas vraiment de réciprocité dans cette nouvelle version.

À l’arrivée, on cherche encore la pertinence de ce remake, sinon celle de réunir à l’écran deux des meilleures actrices américaines.

After the Wedding est à l’affiche en version originale dès aujourd’hui, et le sera le 30 août en version originale sous-titrée en français (sous le titre Après la noce).

★★½

After the Wedding. Drame de Bart Freundlich. Avec Michelle Williams, Julianne Moore et Billy Crudup. 1 h 50.

> Consultez l’horaire du film : https://ouvoir.ca/2019/after-the-wedding