Appelé à remplacer un enseignant qui s’est donné la mort, un suppléant tente de percer le comportement étrange des adolescents surdoués réunis dans sa classe. Qui n’apprécient pas du tout l’arrivée de cet homme parmi eux…

Marc-André Lussier Marc-André Lussier
La Presse

Dans son premier long métrage, Irréprochable (qui, sauf erreur, n’a jamais été distribué en salle au Québec), Sébastien Marnier affichait déjà son goût pour les histoires inquiétantes, puisant à même les aspects les plus sombres de l’âme humaine. Il creuse cette fois le sillon en portant à l’écran un roman de Christophe Dufossé, publié en 2002, dont le propos trouve pourtant aujourd’hui un nouvel écho.

En montrant d’abord pendant plusieurs secondes ce soleil brûlant, dont on devine bien qu’il n’augure rien de bon, le cinéaste instaure d’entrée de jeu un climat étrange, qui pèsera lourd tout au long de cette histoire. À travers un petit groupe d’élèves qui fonctionne en vase clos, et dont les rituels dangereux, toujours montrés à distance, distillent un profond malaise, le récit évoque l’état d’esprit d’une jeune génération estimant que tout est déjà foutu. Le nouvel enseignant (excellent Laurent Lafitte) tente bien d’y comprendre quelque chose, mais encore faut-il que ce « corps étranger » ne soit pas rejeté…

IMAGE FOURNIE PAR AXIA FILMS

Affiche du film L’heure de la sortie

Pratiquement inclassable, L’heure de la sortie est une fable écologique désespérée qui glace le sang, mise en scène avec style, ponctuée parfois d’envolées inusitées (les jeunes chantent en chorale Free Money, de Patti Smith !). Ce film interpelle aussi frontalement l’aveuglement collectif d’un monde qui court à sa perte. Puissant message.

★★★½ L’heure de la sortie. Thriller de Sébastien Marnier. Avec Laurent Lafitte, Luana Bajrami et Emmanuelle Bercot. 1 h 43.

> Consultez l’horaire du film