Incursion dans le monde du Temple satanique (The Satanic Temple), une organisation américaine comptant quelques sections au Canada. Ses membres militent tant pour la justice sociale que pour l’égalitarisme et une séparation très nette de l’Église et de l’État.

André Duchesne André Duchesne
La Presse

En 2013, la documentariste Penny Lane a présenté son documentaire Our Nixon, œuvre convaincante sur la crise du Watergate vue de l’intérieur grâce à la « déclassification » de documents filmés par trois proches collaborateurs du président Richard Nixon.

Or, c’est au cours de la même année (2013) qu’est né The Satanic Temple, un mouvement prônant les libertés individuelles qui, sous la caméra de Penny Lane, réussit à nous tirer plusieurs sourires.

Parce que ses membres sont de sympathiques originaux. Mais aussi parce qu’ils dérangent la classe politique, surtout dans les États américains où l’influence de la religion est encore très présente.

Il faut voir la tête des politiciens de l’Arkansas lorsque, en guise de protestation contre la sculpture des 10 commandements installée près du Capitole de Little Rock, les membres du Temple satanique débarquent (brièvement) avec une immense statue de Baphomet, personnage hideux et mystérieux qu’auraient vénéré les Templiers.

IMAGE FOURNIE PAR MÉTROPOLE FILMS

Hail Satan ?

Sans trop verser dans la complaisance, même si on ressent qu’elle a de la sympathie pour le mouvement, la réalisatrice nous amène dans les « messes », les soirées très champ gauche, les événements de protestation, mais aussi les journées au bureau du groupe (parce qu’il y a aussi du travail administratif chez les Satanistes).

Elle montre aussi l’ampleur qu’a prise le mouvement aux États-Unis. Les Satanistes en ont visiblement marre des « privilèges chrétiens » et font tout en leur pouvoir pour les dénoncer.

Très original mais filmé de manière somme toute classique, le sujet fera la joie des pourfendeurs de la droite ultraconservatrice.

★★★ Hail Satan? Documentaire de Penny Lane. Avec Jex Blackmore, Nicholas Crowe et Lucien Greaves. 1h35.

> Consultez l’horaire du film