L'histoire : Des criminels condamnés à mort acceptent de commuer leur peine et de devenir les cobayes d’une mission spatiale en dehors du système solaire. Une mission hors normes.

Marc-André Lussier Marc-André Lussier
La Presse

Il y aura, d’un côté, ceux que ce long métrage fascinera et, de l’autre, ceux qu’il exaspérera. High Life fait partie de ces œuvres qui ne peuvent laisser personne indifférent. Dans son premier film en anglais, Claire Denis (Beau travail, Trouble Every Day) lance dans l’espace un groupe d’individus comme une bouée à la mer, en espérant qu’au bout de la corde se trouve, peut-être, une parcelle de notre humanité perdue.

IMAGE FOURNIE PAR ENTRACT FILMS

High Life

Exercice prétentieux et ridicule pour les uns, réquisitoire philosophique et œuvre d’art pour les autres, ce drame de science-fiction, un genre utilisé ici pour explorer l’aspect le plus instinctif (primitif ?) de l’âme humaine, met de l’avant une esthétique savamment étudiée au service d’une réflexion parfois déstabilisante, voire dérangeante. Par moments, on pourrait croire à un film de Cronenberg.

Dans ce huis clos, où la mort est toujours présente (mais aussi la recherche de l’extase), Robert Pattinson met sa neutralité apparente au service d’un personnage d’astronaute, jeune père d’un bébé, dont on suit le parcours sans trop savoir s’il y a vraiment une destination quelque part. Juliette Binoche incarne de son côté une scientifique aux velléités aussi floues que troublantes. Ce faisant, Claire Denis propose un questionnement sur la condition humaine qui, selon le degré d’engagement du spectateur, peut à coup sûr laisser une trace.

High Life est aussi à l’affiche en version originale sous-titrée en français, sous le titre Une vie en hauteur.

★★★1/2

High Life. Drame de Claire Denis. Avec Robert Pattinson, Juliette Binoche, André Benjamin. 1 h 50

Consultez l'horaire du film