L'histoire: Un documentaire qui propose un collage d'images filmées un peu partout dans le monde afin d'illustrer la thèse de l'anthropocène, un terme géologique selon lequel l'activité humaine est la principale cause de la transformation de la planète.

Chantal Guy LA PRESSE

Le saviez-vous? Nous sommes dans la période anthropocène, décrite dans ce film comme celle où, «dans la chronologie géologique, les humains ont sorti la planète de ses limites naturelles».

C'est-à-dire que l'activité humaine est la principale cause des transformations écologiques à l'heure actuelle, et cette période pourrait être aussi courte que dévastatrice. C'est une chose de le savoir, c'en est une autre de le voir et de le ressentir.

Présenté au TIFF et au FNC, ce documentaire canadien, que ses concepteurs ont mis des années à tourner, offre paradoxalement des images aussi époustouflantes que terrifiantes, à voir absolument sur grand écran, de cette humanité boulimique de ses ressources naturelles pourtant limitées.

De l'immense carrière de marbre de Carrare, en Italie, convoitée depuis l'époque romaine, aux usines de lithium au Chili en passant par les mines d'Allemagne, les coupes d'arbres en Colombie-Britannique, les dépotoirs du Kenya, et les raffineries de pétrole du Texas, le documentaire nous transporte un peu partout afin d'illustrer l'appétit dévorant des hommes, aidés par des machines monstrueuses qui ne font que décupler leur avidité et leur impact.

Chacun des endroits montrés mériterait un documentaire en soi, mais le but de ces images mises bout à bout et balancées pêle-mêle est de mener à ce constat implacable: collectivement, nous sommes un cancer.

Nous déplorons cependant une absence d'espoir au-delà de cette prise de conscience visuelle, principale faiblesse de ce film qui nous fait ressentir surtout de l'impuissance, au bout du compte.

Anthropocene: The Human Epoch (Anthropocène - L'époque humaine) est présenté en version originale avec narration et sous-titres en français.

* * * 1/2

Anthropocene: The Human Epoch. Documentaire de Jennifer Baichwal, Nicholas de Pencier et Edward Burtynsky. 1 h 27.

> Consultez l'horaire du film

Photo fournie par Métropole Films 

Anthropocene : The Human Epoch