L'histoire: Le cinéaste Rob Stewart, tué accidentellement pendant le tournage de ce film, s'intéresse à la pêche commerciale illégale du requin et à la menace qu'elle constitue pour la survie de l'espèce.

Marc-André Lussier LA PRESSE

Ce documentaire est troublant - et touchant - à plus d'un titre. D'abord, notre analyse ne peut se soustraire du contexte dans lequel ce film a été fabriqué.

Son réalisateur, le photographe animalier et écologiste militant canadien Rob Stewart, a en effet payé de sa vie sa passion en allant visiter les fonds marins une fois de trop, un jour de janvier 2017, au large de Key Largo, en Floride. Sturla Gunnarsson a pris le relais pour terminer le film.

Ponctué d'images saisissantes, qui mêlent l'enquête journalistique à l'exploration quasi mystique du «grand bleu», Sharkwater Extinction illustre comment les requins - à qui l'on a fait une très mauvaise réputation - s'inscrivent de façon essentielle dans tout l'écosystème sous-marin.

Or, l'espèce est menacée, victime de pêches commerciales illégales au cours desquelles pas moins de 80 millions de spécimens sont tués chaque année, et dont les ailerons sont notamment revendus ensuite à prix d'or en Asie.

Ce film est donc construit sur deux axes. Il allie à la fois la dénonciation d'une pratique dont les effets sont irréversibles et le parcours d'un militant sincère à sa cause, qui préférait emprunter une approche relevant davantage de l'action concrète plutôt que des effets tapageurs. 

Notez que Sharkwater Extinction prend aussi l'affiche en version française en conservant son titre original.

* * * 1/2

Sharkwater ExtinctionDocumentaire de Rob Stewart. Avec Rob Stewart, Will Allen, Brock Cahill. 1 h 25.

> Consultez l'horaire du film

Image fournie par D Films

Sharkwater Extinction