Source ID:91df67a8-b77a-4928-88c4-18158aa08223; App Source:alfamedia

Boundaries: imparfaits et attachants ***1/2

L'histoire: Mère de famille monoparentale aux prises avec son fils Henry (Lewis MacDougall) délinquant à l'école, Laura (Vera Farmiga) doit s'occuper de son père Jack (Christopher Plummer) expulsé de la maison de retraite. Elle prend la route de Seattle à Los Angeles pour amener ce dernier chez sa soeur. Or, Jack et Henry font équipe pour vendre de la marijuana tout au long du chemin.

Incapable de penser à elle, Laura transforme sa maison en refuge pour animaux malades et blessés. Intimidé par ses camarades d'école qui le disent gai, Henry représente l'âme de ceux qui l'entourent avec des dessins grotesques. Éternel adolescent, Jack n'en fait qu'à sa tête.

Oui, ils sont imparfaits, névrosés, dans la marge, les personnages de Boundaries. Mais ô combien attachants. Dans sa mise en scène efficace, la réalisatrice Shana Feste ne perd pas de temps à nous les faire connaître, à les installer dans des situations invraisemblables, à la limite du supportable.

Réunis, tous trois embarquent dans un «road trip intergénérationnel» où les nombreux éléments dramatiques sont toujours compensés par des sursauts de comédie et surtout par l'amour vrai qui les lie.

Boundaries... (Affiche du film fournie par Sony Pictures) - image 2.0

Agrandir

Boundaries

Affiche du film fournie par Sony Pictures

Cette famille de fêlés qui s'entoure de gens tout aussi dysfonctionnels qu'eux-mêmes nous a tantôt fait rire, tantôt charmé par son innocence folle.

Les dialogues ont de la substance, quelques répliques sont assassines. Les comédiens sont efficaces. Vera Farmiga, dans son rôle de femme uniquement entourée d'hommes et complètement dépassée, est excellente. On remarque que la direction photo est assurée par la Québécoise Sara Mishara (Tout est parfaitTu dors Nicole) qui propose quelques prises de vue époustouflantes de la côte Ouest.

Ce film, soulignons-le, a été lapidé par une partie de la critique. Ce n'est certainement pas notre cas. À notre avis, il s'inscrit parfaitement dans le genre de films indépendants américains présentés dans des festivals tels Sundance ou Tribeca. Il est vrai que la naïveté de Laura tombe parfois sur les nerfs, ou que certaines scènes sont à la limite du ridicule. Mais dans l'ensemble, Boundaries est émaillé d'un bel esprit de liberté et d'amour filial.

* * * 1/2

Boundaries. COMÉDIE DRAMATIQUE de Shana Feste. Avec Vera Farmiga, Christopher Plummer, Lewis MacDougall. 1h44.

> Consultez l'horaire du film




la boite: 1977421:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer