L'histoire: Ils se sont connus alors qu'ils étaient à peine adolescents et partagent depuis une solide amitié. Émile Zola, écrivain de renom, a tout pour lui: le succès, la gloire, la reconnaissance, une épouse magnifique, une vie de famille. Rien à voir avec l'existence difficile que mène son meilleur ami Paul Cézanne, un peintre aux prises avec ses démons, dont le génie ne sera reconnu que très tard...

Marc-André Lussier LA PRESSE

L'intérêt de Cézanne et moi réside principalement dans le portrait d'une amitié entre deux artistes dont les parcours sont diamétralement opposés. Quand ils se rencontrent à Aix-en-Provence, alors qu'ils ont à peine 13 ans, l'un est issu d'une riche famille bourgeoise; l'autre est orphelin et vit dans un environnement financièrement précaire. La vie se chargera pourtant d'inverser les rôles au fil des ans.

Émile Zola, l'orphelin, entretiendra au fil de sa vie une relation d'amitié intense avec Paul Cézanne, un peintre encore non reconnu, qui renie ses origines bourgeoises.

D'un sujet aussi riche, Danièle Thompson tire un film trop classique, trop lisse, trop sage. C'est un peu comme si la réalisatrice de La bûche et Fauteuils d'orchestre, peut-être intimidée par le poids de l'histoire de l'art, remettait un devoir trop appliqué.

Bien sûr, le film est visuellement splendide. Et bénéficie aussi de la présence de Guillaume Gallienne, formidable en Cézanne, et de Guillaume Canet en Zola, même si ce dernier semble un peu figé dans sa colle de barbe.

*** 

Cézanne et moi. Drame biographique de Danièle Thompson. Avec Guillaume Gallienne, Guillaume Canet, Alice Pol. 1 h 54.

> Consultez l'horaire du film

Photo fournie par la production

Cézanne et moi