La SODEC a annoncé hier qu'elle apportera son soutien à la production de sept projets signés par de jeunes créateurs, dont les réalisatrices Chloé Robichaud (Sarah préfère la course) et Édith Jorisch (L'héritier).

André Duchesne LA PRESSE

L'aide sera accordée pour le tournage de cinq courts métrages de fiction et deux longs métrages documentaires.

«Ces projets mettent de l'avant des protagonistes aux prises avec des enjeux très forts, souvent de vie ou de mort, qui nous happent et nous tiennent en haleine tout en provoquant chez nous une réflexion profonde», écrit la SODEC dans son communiqué.

Parmi les courts métrages de fiction, par exemple, Patrice Laliberté a écrit et réalisera une comédie intitulée Comment détruire l'internet? L'histoire est celle d'un homme devenu la risée des médias sociaux depuis qu'une vidéo de lui dansant avec maladresse est devenue virale.

De son côté, Chloé Robichaud tournera un court intitulé Delphine d'après un scénario de Nathalie Doumar. Ce conte urbain fait état de l'évolution d'une jeune femme libanaise en révolte contre l'intimidation dont elle a fait l'objet.

Les deux longs métrages documentaires sont Dave Not Coming Back de Karim Haroun, histoire tragique de David Shaw, adepte de plongée sous-marine; et Joséphine Bacon: Je m'appelle humain, de Kim O'Bamsawin, consacré à cette femme de lettres innue.