Les films québécois ont attiré un peu plus de spectateurs en 2013 qu'en 2012, selon l'Institut de la statistique du Québec.

LA PRESSE CANADIENNE

Les films de la province ont ainsi attiré 1,4 million de spectateurs, une croissance de 9,2 % comparativement à 2012, pour une part de marché de 6,4 %.

C'est le film Louis Cyr, mettant en vedette Antoine Bertrand, qui a dominé le palmarès québécois avec 473 000 entrées. Il s'est par ailleurs classé au cinquième rang du palmarès général des films diffusés en salle en 2013.

Le drame sportif Les Pee-Wee 3D: l'hiver qui a changé ma vie (178 000 entrées) et le drame sentimental Gabrielle (156 000 entrées) arrivent aux 2e et 3e rangs pour les films québécois.

La fréquentation globale des cinémas québécois a pour sa part totalisé 21,1 millions d'entrées en 2013, un résultat qui s'apparente à celui de 2012.

Les revenus enregistrés aux guichets, soit 173 millions $, et le nombre de projections (945 000) ont augmenté de 1,6 %.

La part de marché des productions américaines, qui se situe en moyenne sous les 80 %, a été particulièrement forte en 2013 avec 83,1 % des projections, 85,9 % de l'assistance et 87 % des recettes. Il s'agit de la part de marché des films américains la plus importante au Québec depuis 1996.