Le comité de sélection pancanadien des Oscars a finalement fixé son choix sur Rebelle pour représenter le Canada dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère.

Mis à jour le 18 sept. 2012
Marc-André Lussier LA PRESSE

Déjà primé au Festival de Berlin l'hiver dernier (prix d'interprétation féminine à Rachel Mwanza), où il fut présenté en primeur mondiale, l'excellent long métrage de Kim Nguyen (Truffe, La cité) connaît depuis une belle carrière sur le circuit des festivals. Il a notamment glané le prix du meilleur film et de la meilleure interprétation au Festival de Tribeca à New York. La société de distribution que dirigent les organisateurs de ce festival, Tribeca Film, a d'ailleurs acquis les droits de Rebelle il y a maintenant quelques mois en vue de le relayer sur le territoire américain. Il y a d'ailleurs tout lieu de croire que l'assurance d'une distribution chez nos voisins du sud a dû faire pencher la balance en faveur de Rebelle auprès des membres du comité de sélection. Des ententes de distribution aux États-Unis n'ont pas encore été conclues pour Laurence Anyways (Xavier Dolan), et Camion (Rafaël Ouellet), les deux autres films les plus souvent cités pour décrocher la précieuse candidature.

Rebelle, rappelons-le, est un drame poétique dans lequel une enfant soldate africaine raconte à son enfant à naître les deux dernières années de sa vie, marquées par une itinérance guerrière.

Pierre Even, de la société de production Item 7, s'est évidemment réjoui à l'annonce de la nouvelle.

«Cela ne pouvait mieux tomber, a-t-il dit. Rebelle sort vendredi à Toronto au Bell Lightbox, et plus tard dans le reste du Canada. Le film est vendu dans environ 25 territoires, parmi lesquels le Japon, la Russie, la Belgique, et la France. Notre distributeur américain croit au film à un point où il compte mettre tous les efforts nécessaires pour la course aux Oscars. Il orchestrera la sortie du film en janvier en fonction de ça.»

Le réalisateur Kim Nguyen n'a pu être joint, mais il a néanmoins formulé quelques commentaires par voie de communiqué.

«Après dix ans de développement et de grandes aventures de tournage qui ont gravé dans ma tête des souvenirs impérissables du Congo et de son peuple, cette reconnaissance me fait chaud au coeur, a-t-il déclaré. Ce fut un réel travail d'équipe et cette reconnaissance est sincèrement partagée avec tous ceux qui ont travaillé sur ce film, tant à la scénarisation, à la création et à la production, ainsi qu'avec tous nos partenaires financiers qui ont eu confiance en nous  malgré ce pari risqué.»

Un long processus

La liste complète des candidatures nationales (65 environ) n'a pas encore été dévoilée mais de sérieux candidats se font déjà valoir. Par exemple, la France a sélectionné Intouchables pour la représenter dans la même catégorie. Les entrées engendrées par le film du duo Toledano-Nakache ayant récemment dépassé dans le monde celles du Fabuleux destin d'Amélie Poulain, Intouchables, recruté aux États-Unis par l'écurie Weinstein, porte aujourd'hui le titre du film de langue française le plus populaire sur la scène internationale. Amour (Michael Haneke), lauréat de la Palme d'or du Festival de Cannes, défendra les couleurs de l'Autriche ; À perdre la raison (Joachim Lafosse), celles de la Belgique ; et Pieta (Kim Ki-duk), récent lauréat du Lion d'or de la Mostra de Venise, celles de la Corée du Sud.

La prochaine étape de ce long processus aura lieu au mois de janvier. Neuf des 65 productions en lice seront alors retenues pour une dernière sélection. Les cinq finalistes de la catégorie seront annoncés le 15 janvier 2013.

Rappelons que l'entrée canadienne s'est retrouvée finaliste au cours des deux dernières années grâce à Incendies (Denis Villeneuve) et Monsieur Lazhar (Philippe Falardeau).

Pour souligner la candidature de Rebelle, le distributeur Métropole Films remet le film de Kim Nguyen à l'affiche dans les salles du Québec le 28 septembre.

La 85e cérémonie des Oscars aura lieu le 24 février 2013.