Un court métrage documentaire réalisé par la cinéaste torontoise Ann Shin pourrait se retrouver en nomination aux Oscars.

LA PRESSE CANADIENNE

My Enemy, My Brother, qui raconte l'histoire de deux anciens soldats ayant combattu dans les camps opposés lors de la guerre entre l'Iran et l'Irak, fait partie des 10 finalistes parmi lesquels seront choisis les cinq nommés pour la catégorie du meilleur court métrage documentaire.

Produit par Fathom Film Group, le documentaire a été présenté sur le site Internet du New York Times et adapté pour le web.

Une campagne de financement collectif lancée plus tôt cette année a permis d'amasser près de 30 000 $ US afin de transformer le projet en long métrage.

Le film met en scène Zahed Haftlang et Najah Aboud, qui se sont croisés par hasard à Vancouver une vingtaine d'années après s'être respectivement battus pour l'Iran et l'Irak.