Source ID:; App Source:

Mommy dans la course aux Oscars

Parmi les multiples feuilles d'érable projetées dans la... (Photo: Martin Chamberland, archives La Presse)

Agrandir

Parmi les multiples feuilles d'érable projetées dans la salle lors de l'annonce de la nomination de Mommy, l'une d'elles s'est retrouvée par hasard sur le visage de Xavier Dolan.

Photo: Martin Chamberland, archives La Presse

Sans surprise, Mommy a été choisi cet après-midi par le comité de sélection pancanadien des Oscars pour représenter le Canada dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère.

Le cinquième long métrage de Xavier Dolan prend position sur la ligne de départ d'une course qui pourrait, dans le meilleur des cas, lui valoir l'une des cinq nominations disponibles dans la catégorie.

Il y a cinq ans, J'ai tué ma mère avait aussi eu droit à cet honneur mais le film cendrillon de la Quinzaine des réalisateurs, à l'instar de Gabrielle l'an dernier, n'avait pas franchi le premier tour. Au cours des trois dernières années, les films québécois Incendies (Denis Villeneuve), Monsieur Lazhar (Philippe Falardeau) et Rebelle (Kim Nguyen) ont été retenus parmi les finalistes.

Fort de son prix du jury au Festival de Cannes, et d'un appui sans équivoque de la part de la critique américaine, Mommy fera sans doute partie cette fois des productions les plus en vue de la course.

«C'est un très bel honneur, a déclaré Xavier Dolan après avoir appris la nouvelle. C'est aussi un beau défi qui nourrit mon côté compétitif. J'ai prévu un très gros brunch avec Denis (Villeneuve), Philippe (Falardeau) et Kim (Nguyen) afin de leur demander conseil!, a-t-il lancé à la blague.

La cérémonie des Oscars occupant une place à part dans son imaginaire, l'auteur cinéaste compte s'investir à fond dans la campagne qui s'amorce. Cette sélection nationale n'étant qu'une première étape, Dolan reste toutefois prudent. Même si, cette fois, le contexte est différent de celui de 2010.

«J'étais un novice sur tous les plans à l'époque, surtout au niveau capillaire!, a-t-il déclaré. Surtout, il y a le fait que J'ai tué ma mère avait été acheté par un petit distributeur américain qui a fait faillite depuis. Aujourd'hui, je crois que nous sommes mieux en mesure d'orchestrer une vraie campagne car le distributeur américain est Roadside Attractions. Et puis, j'ai eu l'occasion depuis quelques années de me faire connaître un peu aux États-Unis et je sais qu'il y a des gens qui sont prêts à soutenir Mommy là-bas. Tant qu'à s'engager dans une course, aussi bien courir assez vite et assez bien pour franchir le fil d'arrivée. J'ai toujours entretenu des rêves ambitieux. Le destin m'a été assez favorable jusqu'à maintenant. Quand on vise le sommet, on a une meilleure chance de toucher aux étoiles!»

Un long processus commence

La liste complète des candidatures nationales (76 l'an dernier - un record) sera dévoilée seulement au début du mois prochain. Trois comités formés par l'Académie des arts et des sciences du cinéma auront ensuite la tâche de visionner les films soumis par chaque pays. Une première - et grosse - élimination aura lieu au début de mois de janvier, au bout de laquelle seulement neuf candidats seront retenus. Les titres des cinq oeuvres finalistes seront ensuite dévoilés le 15 janvier 2015 avec l'ensemble des nominations.

La 87e cérémonie des Oscars aura lieu le 22 février 2015 au Dolby Theatre à Hollywood.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer