(Budapest) Un musée consacré à la vedette hollywoodienne Zsa Zsa Gabor, originaire de Hongrie et disparue en 2016 à 99 ans, a été inauguré jeudi à Budapest par Frederic von Anhalt, le dernier de ses neuf époux.

Publié le 26 mai
Peter MURPHY Agence France-Presse

Il célèbre la vie trépidante et la personnalité flamboyante d’une légende d’Hollywood qui a joué dans des dizaines de films et de séries télévisées, dont Moulin Rouge de John Huston en 1951 et La soif du mal d’Orson Welles en 1958.

Et qui était aussi connue pour son style haut en couleur, ses multiples mariages et ses déboires juridico-financiers.

« Zsa Zsa a été la première vraie célébrité mondiale, les portes s’ouvraient toujours pour elle dans le monde entier », a déclaré à l’AFP M. Von Anhalt, âgé de 78 ans. « C’est merveilleux qu’il y ait maintenant un musée pour elle », s’est-il félicité.

« Maintenant, Zsa Zsa est de nouveau vivante, elle est juste là », a-t-il ajouté, en référence au nouveau musée.

Photo ATTILA KISBENEDEK, Agence France-Presse

« Zsa Zsa a été la première vraie célébrité mondiale, les portes s’ouvraient toujours pour elle dans le monde entier », a déclaré Frederic von Anhalt, le dernier de ses neuf époux. « C’est merveilleux qu’il y ait maintenant un musée pour elle ».

Une statue est également en train d’être réalisée, selon son mari, et peut-être une série télévisée et un film sur sa longue et tumultueuse vie.

Le couple s’était marié en 1986, de loin la plus longue union de Zsa Zsa Gabor, qui épousa entre autres un diplomate turc, le magnat de l’hôtellerie Conrad Hilton ou encore l’acteur britannique George Sanders.

« Scandaleuse », mais généreuse, celle qui n’a « jamais haï un homme suffisamment pour lui rendre ses diamants » partage ses recettes dans Comment trouver un homme, comment le garder et comment s’en débarrasser, publié en 1970.

Née à Budapest le 6 février 1917, d’un père diamantaire et d’une mère rêvant d’être actrice, Sari Gabor, Miss Hongrie en 1936, était partie tenter sa chance aux États-Unis à l’âge de 24 ans, avec ses deux sœurs Eva et Magda.

Elle avait été victime d’un très grave accident de voiture en 2002 qui l’avait laissée en partie paralysée. Zsa Zsa Gabor a aussi souffert d’une attaque cérébrale en 2005.