L’acteur Alec Baldwin a accordé sa première entrevue télévisée depuis l’incident mortel survenu sur le plateau du film Rust, alors qu’il a accidentellement atteint par balle la directrice de la photographie Halyna Hutchins.

Mis à jour le 1er déc. 2021
Véronique Larocque
Véronique Larocque La Presse

Alec Bladwin a répondu mardi aux questions de l’animateur d’ABC George Stephanopoulos dans un entretien qui a duré plus d’une heure.

« J’ai fait des milliers d’entrevues dans les 20 dernières années pour ABC. Celle-ci a été la plus intense que j’ai vécue », a confié George Stephanopoulos, sur les ondes de l’émission matinale Good Morning America, rapporte Variety.

PHOTO JEFFREY NEIRA, ASSOCIATED PRESS

Alec Baldwin en entrevue avec George Stephanopoulos

« Comme vous pouvez l’imaginer, il est dévasté […]. Il a répondu à chaque question. Il a parlé d’Halyna Hutchins et de la rencontre avec sa famille », a poursuivi l’animateur.

Alec Baldwin est aussi revenu dans le détail sur cette journée tragique, a-t-il ajouté.

C’est la première fois que l’acteur parle de l’évènement survenu le 21 octobre à la caméra, mis à part dans une courte vidéo diffusée à la fin du mois d’octobre par TMZ.

L’entrevue sera diffusée jeudi à 20 h, sur les ondes d’ABC.

L’armurière avoue avoir été négligente

Mardi, on apprenait que la jeune femme qui avait la responsabilité des armes à feu sur le tournage du western, Hannah Gutierrez-Reed, avait déclaré aux enquêteurs qu’elle avait été négligente dans la vérification du revolver actionné par l’acteur juste avant le drame.

Sur le plateau de tournage, les services du shérif de Santa Fe, dans l’État du Nouveau-Mexique, ont saisi plus de 500 munitions sur le tournage, présentées comme étant un mélange de cartouches à blanc, de cartouches factices et de quelques munitions suspectées d’être bien réelles.

L’enquête de police se poursuit et, si aucune arrestation n’a eu lieu, des poursuites pénales ne sont pas exclues si des responsabilités étaient établies.

Avec l’Agence France-Presse