Nouveau chapitre dans la crise qui secoue les Golden Globes : Tom Cruise a expédié ses trois récompenses au siège de la Hollywood Foreign Press Association (HFPA), a appris le site Deadline.

Charles-Éric Blais-Poulin
Charles-Éric Blais-Poulin La Presse

L’acteur américain joint ainsi sa voix au concert de critiques contre l’organisation qui décerne des statuettes aux meilleurs films et séries télévisées américains. Tom Cruise a remis les trophées qu’il a reçus pour ses rôles dans Né un 4 juillet (1989), Jerry Maguire (1996) et Magnolia (1999).

Dans les derniers mois, des enquêtes journalistes ont montré du doigt des irrégularités, une culture de corruption et de sexisme et un manque flagrant de diversité parmi le jury des Golden Globes. Aucun des 87 membres de la HFPA n’a la peau noire, une aberration mise en lumière par le mouvement #TimesUpGlobes.

Outrés, des producteurs (Netflix, WarnerMedia, Amazon Studios), des acteurs (Mark Ruffalo, Scarlett Johansson) et des agences publicitaires de l’industrie cinématographique ont décidé de boycotter la HFPA jusqu’à ce que soit menée une « réforme fondamentale ».

L’association a répondu au tollé en annonçant un plan de réforme qui prévoit l’embauche d’un directeur de la diversité, de l’équité et de l’inclusion et le recrutement de membres des minorités. Ces changements ont été qualifiés de « platitudes de façade » par le mouvement #TimesUpGlobes

Le réseau NBC a pour sa part annoncé lundi qu’il ne diffuserait pas la cérémonie des Golden Globes en 2022, expliquant qu’il faudrait du temps pour que la HFPA mène des changements en profondeur.