Longtemps considéré comme le plus grand film de tous les temps, Citizen Kane d’Orson Welles a récemment perdu sa cote parfaite, passant de 100 à 99 % d’approbation des critiques de cinéma sur le site d’agrégation Rotten Tomatoes.

André Duchesne André Duchesne
La Presse

La raison ? La remise à jour d’une critique tiède publiée le 7 mai 1941 dans le Chicago Tribune. L’autrice, Mae Tinee, a refusé de souscrire aux exclamations de certains confrères estimant que l’œuvre d’Orson Welles, dans laquelle il joue le personnage principal, était au-dessus de la mêlée.

« C’est un film intéressant, différent, écrit-elle. C’est un film suffisamment bizarre pour devenir une pièce de musée. Mais l’excentricité y prend tellement le pas sur la simplicité qu’elle finit par nuire à la qualité du film et qu’il en perd tout ce qu’il pourrait avoir de divertissant. » (traduction : Le Monde)

PHOTO TIRÉE DU SITE WEB ROTTEN TOMATOES

La critique du Chicago Tribune.

Sur Rotten Tomatoes, Citizen Kane a maintenant un score de 115 bonnes critiques sur un total de 116, pour un total de 99 %. Il est maintenant devancé par… Paddington 2 comme meilleur film de tous les temps.

À noter que, toujours sur le site Rotten Tomatoes, le décompte des critiques du public lui donne un score de 90 % pour plus de 100 000 opinions exprimées.

À sa défense, disons que Citizen Kane a été introduit en 1989 dans le registre national des films immortels tenu par la Bibliothèque du Congrès des États-Unis. Il a été introduit à la toute première année d’existence de ce registre, en même temps que Casablanca, Star Wars, Sunset Boulevard, Le magicien d’Oz et autres grandes pointures du cinéma américain.

Rappelons enfin que le film Mank de David Fincher, couronné de deux Oscars dans les départements techniques au gala des Oscars de dimanche, raconte l’histoire d’Herman J. Mankiewicz, le scénariste du film.