(Toronto) L’Association des critiques de cinéma de Toronto a décerné à Nomadland trois de ses plus importants prix, dont celui du meilleur film.

La Presse Canadienne

Les critiques torontois ont également décerné à Chloé Zhao le prix de la meilleure réalisatrice et à Frances McDormand celui de meilleure actrice, pour ce drame émouvant sur une communauté de nomades vivant dans des roulottes, dans l’Ouest américain.

L’association a annoncé les lauréats de la 24e édition de ses prix annuels via Twitter, dimanche, à l’issue d’une réunion virtuelle de ses membres. Un gala virtuel, en direct sur YouTube, sera organisé le 9 mars.

C’est lors de ce gala virtuel qu’on annoncera le gagnant du prix Rogers, doté d’une bourse de 100 000 $, pour le meilleur film canadien de 2020. Les trois finalistes sont : Il pleuvait des oiseaux, de Louise Archambault, Anne at 13 000 Ft, de Kazik Radwanski, et White Lie, de Yonah Lewis et Calvin Thomas.

Les candidats admissibles à ces prix cette année incluent les films sortis en salles ou diffusés en ligne à Toronto en 2020, ainsi que les films admissibles aux Oscars et qui devraient sortir à Toronto d’ici la fin de mars.

Parmi les autres gagnants annoncés dimanche, Riz Ahmed a été choisi meilleur acteur pour son interprétation d’un batteur qui perd l’ouïe dans Sound of Metal. Maria Bakalova est sacrée meilleure actrice de soutien pour avoir joué la fille du journaliste kazakh dans le documenteur Borat Subsequent Moviefilm. Daniel Kaluuya a remporté ce prix côté masculin pour son interprétation du leader des Black Panther Fred Hampton dans Judas and the Black Messiah.

Le prix du meilleur film international a été décerné par les critiques torontois au suspense brésilien Bacurau, tandis que le prix du documentaire est allé à Collective, sur des journalistes qui enquêtent sur un incendie mortel dans une boîte de nuit en Roumanie.