Notre journaliste vous propose trois films mettant en vedette des animaux offerts sur les plateformes.

Danielle Bonneau Danielle Bonneau
La Presse

Sur Tout.tv : The Black Stallion (V. F. L’étalon noir)

Rien ne vaut un bon film sympathique explorant la relation spéciale entre un humain et un animal. Il en existe tout plein, qui peuvent être visionnés à loisir ces temps-ci. Prenez L’Étalon noir, un long métrage comme il s’en faisait en 1979, qui ne misait pas autant sur les effets spéciaux qu’aujourd’hui, où le splendide étalon arabe Cass Ole et le jeune cavalier Kelly Reno tiennent la vedette, dans les rôles du cheval Black et d’Alec Ramsey. L’évolution des liens qui se forgent graduellement entre les deux donne lieu à de superbes prises de vue, surtout lorsqu’ils se retrouvent seuls sur une île déserte, après le naufrage de leur bateau. Le film, réalisé par Carroll Ballard et inspiré de l’œuvre de Walter Farley, a remporté un Oscar pour sa contribution spéciale dans le domaine des effets sonores.

À voir sur Tou.tv

Sur Netflix : Hachi : A Dog’s Tale (v. f. Hatchi)

Réalisé par Lasse Hallström en 2009, ce film est d’autant plus touchant qu’il s’inspire de l’histoire véridique du chien Hachiko, dans les années 30, qui a continué d’attendre son maître devant une gare de Tokyo, chaque jour, pendant 9 ans, même si celui-ci était mort. Richard Gere emprunte les traits de Parker, un professeur de musique qui trouve un chiot errant sur le quai de la gare à son retour du travail et les deux deviennent inséparables. À chaque étape de sa vie, le chien de race Akita touche droit au cœur. La profondeur de son attachement pour celui qui était son meilleur ami est mise en lumière visuellement, mais aussi par le biais de la trame musicale, où domine le piano. Même ceux qui n’adorent pas les chiens seront conquis.

À voir sur Netflix

Sur Disney+ : Togo (V. F. Togo)

Oui, un autre film sur l’endurance de chiens d’attelage dans le Grand Nord… Mais cette fois-ci, Disney honore la mémoire du valeureux Togo, qui par son courage et sa persévérance, a contribué à sauver la petite ville de Nome, en Alaska, aux prises avec une épidémie de diphtérie, en 1925. Willem Dafoe est parfait dans le rôle de Leonhard Seppala, un homme endurci par la vie, épaulé par sa vaillante épouse Constance Seppala (Julianne Nicholson), qui brave les pires intempéries avec ses chiens pour rapporter rapidement un précieux sérum. Togo a mené l’attelage pendant la partie la plus difficile du parcours, mais c’est un autre husky, Balto, qui a reçu tout le crédit, obtenant même une statue dans Central Park, à New York. Le dévouement de Togo est enfin reconnu à sa juste valeur.

À voir sur Disney+