Forcé de prendre une pause dans le tournage de son nouveau film, The Last Duel, le réalisateur Ridley Scott s’en est pris au président Donald Trump et sa gestion de la crise du coronavirus.

André Duchesne André Duchesne
La Presse

« Trump est dingue, n’est-ce pas ? demande Scott dans une entrevue au magazine Variety. Alors que le gouverneur de New York Andrew Cuomo est en train de se faire un nom. La moitié des hommes politiques à la tête de cette planète sont des idiots et l’autre moitié sont des despotes. »

> Lisez l’article de Variety

Invité à dire ce qu’il ferait de différent, le cinéaste d’origine britannique, à qui l’on doit Alien, The Martian et Blade Runner, estime qu’un retour au rationnement est de mise. « Je suis un enfant de la guerre (il est né en 1937) et nous avions des coupons de rationnement. Alors qu’en ce moment, les gens achètent trop de nourriture qui va finir par pourrir. »

Il estime aussi que les gens doivent demeurer confinés chez eux le temps qu’il faudra. Les laisser sortir trop vite ne fera rien pour stopper la pandémie.

Comme bien d’autres réalisateurs, Ridley Scott a dû arrêter la production de son prochain film, The Last Duel dont le plateau devait sous peu être installé en Irlande après un séjour en France.

Ce film mettant en vedette Matt Damon et Ben Affleck se déroule dans la France médiévale où se joue le dernier duel judiciaire dit Carrouges-Legris.