La planète cinéma s’en doutait depuis maintenant plusieurs semaines, mais la nouvelle est officiellement tombée jeudi en fin de journée. Le 73e Festival de Cannes n’aura pas lieu cette année aux dates initialement prévues, soit du 12 au 23 mai. La direction n’évoque cependant pas encore une annulation pure et simple. Dans le court message envoyé aux médias et mis en ligne sur les réseaux sociaux, elle laisse la porte ouverte à un report au cours de l’été.

Marc-André Lussier Marc-André Lussier
La Presse

« Plusieurs hypothèses sont à l’étude afin d’en préserver le déroulement, dont la principale serait un simple report, à Cannes, fin juin-début juillet 2020, peut-on lire. Dès que l’évolution de la situation sanitaire française et internationale nous permettra d’en évaluer la possibilité réelle, nous ferons connaître notre décision, dans le cadre de la concertation actuelle avec l’État et la Mairie de Cannes ainsi qu’avec le conseil d’administration du Festival, les professionnels du cinéma et l’ensemble des partenaires de la manifestation. »

Spike Lee, choisi pour présider le jury responsable d’établir le palmarès et de désigner le film lauréat de la Palme d’or, a réagi jeudi soir. Au journal Variety, le cinéaste a déclaré être parfaitement solidaire de cette décision.

« J’appuie Thierry [Frémaux, délégué général du festival] et la direction du festival à 100 %. Le monde a changé et il change tous les jours. Des gens meurent. Et le président de la République française a dit plusieurs fois – je paraphrase – que nous sommes en guerre. Nous devons prendre un peu de recul envers les choses qu’on aime : les films, la télé, les sports – la NBA est un sport planétaire –, le baseball. Tout est en suspens, et j’appuie cette décision. »

Spike Lee a aussi précisé que, si jamais le festival était en mesure d’être tenu à une date ultérieure, il se rendrait disponible pour assumer la présidence du jury.

« N’oublions qu’il s’agit du plus grand festival de films du monde, la plus grande scène du monde pour le cinéma, et je serai le premier président du jury noir », a-t-il poursuivi.

La mesure de toute l’année cinéma

Doté aussi d’un marché du film très important, très sélectif dans ses choix, le Festival de Cannes donne la mesure de toute l’année cinéma. Ainsi, l’an dernier, la Palme d’or fut Parasite. Ce film coréen, signé Bong Joon-ho, a triomphé aux Oscars en février dernier, enlevant même la statuette dorée suprême, attribuée au meilleur film de l’année. 

Une sélection à Cannes est d’autant plus prestigieuse que les places sont rares. La sélection officielle ne compte jamais guère plus de 50 longs métrages. En 2019, des films comme Portrait de la jeune fille en feu, Douleur et gloire, Sorry We Missed You, Roubaix, une lumière, Once Upon a Time in... Hollywood, Les misérables, Matthias et Maxime, pour ne nommer que ceux-là, faisaient partie des longs métrages en lice pour la Palme d’or.

Le Festival de Cannes n’a jamais été annulé depuis mai 1968, quand des cinéastes comme François Truffaut, Jean-Luc Godard, Claude Lelouch, Claude Berri et Louis Malle s’étaient joints au mouvement étudiant qui ébranlait toute la France.

Dans l’hypothèse où la tenue du festival s’avérerait impossible en juin ou juillet, on voit mal comment la manifestation pourrait être reportée de nouveau, étant donné le chevauchement à l’automne de plusieurs autres festivals importants, qui s’arrachent les meilleurs films disponibles.

La Mostra de Venise commence à la toute fin d’août, et le festival de Telluride, au Colorado, commence à peine quelques jours plus tard. Vient ensuite, une semaine après la soirée d’ouverture à Venise, le festival international du film de Toronto (TIFF). Deux semaines plus tard, c’est au tour du festival de New York d’organiser le bal en attirant de plus en plus de primeurs prestigieuses (The Irishman fut lancé au NYFF l’an dernier).

« D’ici là, le Festival de Cannes joint sa voix à toutes celles et ceux qui demandent avec fermeté que chacune et chacun respecte le confinement général et fasse preuve de solidarité en ces moments difficiles pour le monde entier », conclut la direction.