(Berlin) Deux productions québécoises figurent au tableau d’honneur établi par le jury des films sélectionnés dans la section Generation 14plus, de la 70e Berlinale.

Marc-André Lussier Marc-André Lussier
La Presse

L’Ours de cristal du meilleur court métrage a été attribué à Clebs, de Halima Ouardiri. Goodbye Golovin, de Mathieu Grimard, a obtenu une mention spéciale dans la même catégorie.

Déjà présenté aux Rencontres internationales du documentaire, ainsi qu’au Festival international du cinéma francophone en Acadie (où le prix du meilleur court métrage canadien lui fut attribué), Clebs est un court métrage documentaire impressionniste dans lequel on suit le quotidien d’un refuge pour chiens au Maroc, où s’entassent environ 750 animaux. Le parallèle avec la situation des réfugiés du Moyen-Orient est saisissant.

Par ailleurs, Goodbye Golovkin est un portrait assez décapant d’un jeune homme russe (Oleksandr Rudinskiy) qui, à la mort de son père, est bien décidé de quitter la ville dortoir où il a grandi pour aller refaire sa vie ailleurs. Ce film a déjà obtenu l’an dernier une mention du jury au Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue.

Signalons que dans cette catégorie, où était aussi sélectionné La déesse des mouches à feu, d’Anaïs Barbeau-Lavalette, l’Ours de cristal du meilleur long métrage a été décerné à Notre-Dame du Nil, d’Atiq Rahimi.