Apparemment insensible à la polémique, Brigitte Bardot ne s’est pas gênée pour donner son appui au controversé cinéaste Roman Polanski, qui a décidé de ne pas assister à la cérémonie des Césars en raison des protestations suscitées par une nouvelle accusation de viol contre lui.

Pierre-Marc Durivage Pierre-Marc Durivage
La Presse

L’ancienne actrice française, qui s’est faite championne du droit des animaux, notamment des blanchons, a écrit sur Twitter que Polanski sauvait « le cinéma de sa médiocrité » et qu’elle jugeait le réalisateur d’origine polonaise « sur son talent et non sur sa vie privée », ajoutant qu’elle regrettait « de n’avoir jamais tourné avec lui ». Chacune des phrases de son message manuscrit est par ailleurs accentuée de points d’exclamation, y compris sa conclusion : « Vive Roman !  »

Toujours sous le coup d’un mandat d’arrêt émis par les États-Unis relativement à des accusations de viol contre une adolescente de 13 ans en 1977, Roman Polanski a été l’an dernier la cible de nouvelles allégations de la part de la Française Valentine Monnier, qui soutient avoir été violée en 1975 par le cinéaste aujourd’hui âgé de 86 ans.

Le film J’accuse de Polanski est en nomination pour plusieurs Césars vendredi, une décision qui a soulevé l’ire de militants pour les droits des femmes qui ont appelé au boycottage de la cérémonie prévue vendredi, à Paris. La Nuit des Césars sera diffusée en différé au Québec le 1er mars pour les abonnés de la chaîne Studiocanal.