(Berlin) La Berlinale, le festival de cinéma de Berlin organisé habituellement début février, est reportée à mars et la compétition se tiendra en ligne en raison de la pandémie de COVID-19, ont annoncé vendredi les organisateurs.

Agence France-Presse

La 71e édition de la Berlinale se tiendra en « deux temps », avec en mars une compétition en ligne et l’attribution des prix, dont l’Ours d’or, ainsi que des projections ouvertes au public au mois de juin, précisent les deux directeurs du festival dans un communiqué.

« Cette division en deux parties permettra de maintenir les deux piliers : le marché du film et le festival », expliquent Mariette Rissenbek et Carlo Chatrian.

« Il y a un grand besoin de rencontres physiques. Mais la situation actuelle ne le permet pas en février. En même temps, il est important d’offrir à l’industrie cinématographique un marché au premier trimestre », ajoutent-ils.

La sélection officielle des films sera dévoilée en février. Seul le jury sera réuni à Berlin en mars pour visionner les films et établir le palmarès. Il n’y aura pas de défilé de vedettes sur le tapis rouge, contrairement aux années précédentes.

Les films primés seront ensuite projetés au public en juin en salles ou dans des cinémas en plein air.

L’Allemagne est frappée de plein fouet par la seconde vague de la pandémie. Les lieux culturels sont fermés depuis début novembre et ne devraient pas rouvrir avant plusieurs semaines.

Créée en 1951, la Berlinale est avec Cannes et Venise l’un des trois principaux festivals de cinéma en Europe.

Présidé lors de la dernière édition en février 2020 par l’acteur britannique Jeremy Irons, le jury avait attribué l’Ours d’or au film « There is no Evil », réalisé par l’Iranien Mohammad Rasoulof.

D’autres festivals du film tentent de s’adapter aux contraintes de la pandémie pour éviter l’annulation pure et simple. Le festival américain du cinéma indépendant de Sundance prévoit ainsi des projections dans des drive-in ou en ligne.