(ROUYN-NORANDA) L’homme de théâtre, comédien et cinéaste Robert Lepage et le réalisateur Philippe Falardeau figurent parmi une brochette relevée d’invités d’honneur au 39e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue, qui débute ce jeudi soir et se termine le 5 novembre prochain.

Michel Ducas, Initiative de journalisme local
La Presse Canadienne

Robert Lepage sera l’invité d’un brunch-conférence le dimanche, 1er novembre, à 11 h 30. COVID oblige, cette conférence sera offerte à tous gratuitement, en ligne.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Robert Lepage

C’est Martin Guérin, cinéaste témiscabitibien (Voir Ali, Brothers for Life-mémoires d’une saison) et enseignant au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, qui animera l’évènement.

Il se dit fébrile à l’idée de rencontrer un monument de la culture québécoise. « Je suis excité et impressionné à l’idée de rencontrer ce génie québécois, pour qui j’ai une admiration sans borne », a-t-il dit, par voie de communiqué.

Le nombre limité de cas de COVID-19 dans la région aura servi les organisateurs. « En étant en zone jaune, il nous était possible d’accueillir des invités d’autres régions, puisqu’ils sont ici dans le cadre de leur travail, explique l’un des trois cofondateurs du Festival, Guy Parent. Cependant, nous devons respecter certaines règles, comme par exemple utiliser une sortie différente pour les artistes et le public. »

La perspective d’accueillir des invités de l’extérieur n’inquiète pas outre mesure la Santé publique régionale. « Nous avons accompagné les gens du Festival pour établir les règles sanitaires, indique la médecin-conseil en santé publique au Centre intégré de Santé et de Services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue, la Dr Omobola Sobanjo. Notre approche est la même qu’à la veille de la saison de la chasse et de l’Action de grâces. Pour les festivaliers qui vont rencontrer les acteurs et les cinéastes, il y a des règles à respecter : distanciation, contact limité dans le temps, et si possible à l’extérieur du Théâtre (du Cuivre). »

De l’air, enfin !

Guy Parent raconte que les artistes invités étaient pour la plupart très contents de pouvoir prendre contact avec les festivaliers. « Plusieurs artistes nous ont dit qu’ils pouvaient enfin respirer, dit-il. De plus, tous ces films ont vu leur sortie retardée à 2021, ce qui repoussait le contact, direct ou non, avec le public. Quand tu as travaillé 4, 5 ans sur un film, tu as toujours hâte d’avoir le feedback du public. Ce sera le cas au cours des prochains jours. »

Parmi les autres grands noms du cinéma d’ici et d’ailleurs, on compte Philippe Falardeau, qui présentera son tout dernier film, Mon année Salinger, mettant en vedette la grande Sigourney Weaver.

Des comédiens comme Paul Doucet, Sébastien Ricard et Yves Jacques seront également de la partie, tout comme la chanteuse Ginette Reno et l’artiste country Irvin Blais, que l’on pourra voir dans des productions présentées au Festival.

Les billets s’envolent

La prévente des billets continue d’aller bon train, au grand plaisir des organisateurs. « Déjà six blocs affichent complet, et deux ou trois autres le sont presque, confirme Guy Parent. On est contents pour ce qui est des ventes, mais on est encore plus contents de voir tout le travail fait par les différents collaborateurs. Quant aux cinéastes, ils sont contents de voir que leurs films seront vus par du vrai public en salle, quelque chose qui leur manque beaucoup depuis les derniers mois. »