Le studio Gaumont a dévoilé lundi l’affiche et les premières images d’Aline, film de fiction « librement inspiré » de la vie de Céline Dion écrit et réalisé par Valérie Lemercier. Comme il se devait, la bande-annonce a soulevé les passions... et les réactions sont plus positives en France qu’au Québec.

Émilie Côté
Émilie Côté La Presse

Aline sortira au cinéma en France le 18 novembre. C’est l’un des films les plus attendus de l’année dans l’Hexagone.

Roc Lafortune tient le rôle du père d’Aline Dieu alors que Sylvain Marcel incarne un imprésario dont le nom est Guy-Claude (et qui ressemble beaucoup à feu René Angélil).

Valérie Lemercier joue le rôle d’Aline, alors que Danielle Fichaud interprète sa mère.

Sur l’affiche, l’actrice et humoriste ressemble à s’y méprendre à Céline Dion. C’est sur le plateau de l’émission Quotidien que Valérie Lemercier a dévoilé lundi des images du film. On y voit la jeune Aline chanter avec ses 13 frères et sœurs. On la voit notamment lors de son mariage, à Paris, à Las Vegas. Chez le chirurgien dentiste comme dans son walk-in de chaussures. Avec ses enfants, ainsi que de nombreuses fois sur scène avec des robes emblématiques, notamment au gala des Oscars quand elle a interprété My Heart Will Go On du film Titanic.

Qu’en dire ? Disons que le personnage d’Aline est très fortement inspiré de Céline... et qu’il ne fera certainement pas l’unanimité.

Chose certaine, les réactions à la bande-annonce sont plus positives en France qu’au Québec.

Trois ans de travail

Quand l’animateur Yann Barthès a indiqué à Valérie Lemercier qu’il allait présenter la bande-annonce du film, la vedette d’Aline est devenue très nerveuse. Cela fait trois ans qu’elle travaille sur cet ambitieux projet, a-t-elle précisé.

Dans la bande-annonce, on aperçoit de nombreux acteurs et actrices québécois, dont Sonia Vachon, Antoine Vézina et Pascale Desrochers.

Le célèbre animateur français Michel Drucker a déjà déclaré publiquement avoir tourné quelques scènes dans le film.

« C’est joué par des Québécois, à part Valérie Lemercier qui interprète Céline à tous les âges et moi qui passe la tête comme ami de la famille », a-t-il précisé l’an dernier au journal Midi Libre.

À lire les commentaires diffusés lundi sur les réseaux sociaux, c’est justement ce trait du film qui déplaît à de nombreux Québécois.

On ignore quand le film sortira au Québec. Ce sera avec le distributeur Mk2 | Mile End et cela pourrait aller en 2021.

Pendant ce temps, un autre film (en anglais) sur Céline Dion est aussi en chantier avec le réalisateur québécois Marc-André Lavoie aux commandes. Le scénario a l’accord de la famille Dion, et neveu de la chanteuse, Jimmy Dion, y collabore.

Quoi qu’il en soit, Téléfilm Canada et la SODEC ont participé au financement d’Aline, ainsi que la maison de production Caramel Films (La Bolduc, Paul à Québec, Funkytown).

Le tournage a eu lieu à Montréal, en France, en Suisse et à Las Vegas.

Sur papier, le synopsis va comme suit : « Québec, les années 60. Sylvette et Anglomard accueillent leur 14e enfant, Aline. Chez les Dieu, la musique est reine et, même si les fins de mois sont parfois difficiles, la vie y est joyeuse. Aline grandit et se découvre un don : elle a une voix en or. Le producteur de musique Guy-Claude, lorsqu’il découvre le talent d’Aline, n’a alors qu’une idée en tête : faire d’Aline une star planétaire. »

Or, « ce n’est pas Céline mais Aline », a blagué Valérie Lemercier sur le plateau de Yann Barthès.

Chose certaine, c’est sans contredit un hommage à la star de Charlemagne.