Nadia, Butterfly, seul film canadien retenu pour la sélection officielle de Cannes 2020, sera présenté à l’affiche des cinémas partout au Québec à compter du 18 septembre.

Stéphanie Morin Stéphanie Morin
La Presse

Le deuxième long métrage du cinéaste québécois Pascal Plante est planté dans l’univers de la nage de compétition ; deux nageuses olympiques, Katerine Savard (dans le rôle-titre) et Ariane Mainville, sont d’ailleurs de la distribution, tout comme le comédien Pierre-Yves Cardinal.

Le film suit les derniers moments de compétition de Nadia, nageuse de papillon de haut niveau. Éprouvée par une vie de sacrifice, rongée par les doutes et la confusion, la femme de 23 ans devra surmonter de nombreux deuils à l’aube de sa retraite sportive.

Surtout, elle devra partir en quête de sa véritable identité, loin des piscines et de l’adrénaline de la compétition.

Le film, réalisé et scénarisé par Pascal Plante (lui-même ancien nageur de haut calibre), sera aussi distribué en France au printemps 2021.