Le festival de films féministes les Filministes est de retour pour une troisième année cette semaine, avec une programmation éclectique, variée et plurielle à souhait.

Silvia Galipeau
Silvia Galipeau La Presse

Mentionnons : jeudi soir, The Cave, un documentaire signé National Geographic sélectionné aux Oscars cette année, lequel raconte le parcours d’une femme médecin pendant la guerre en Syrie.

Vendredi, Holy Trinity (en première canadienne) s’attaque à la question des esthétiques queer, tandis que samedi, Singled Out s’intéresse au célibat en tant que choix.

Le 8 mars, pour la grande soirée de clôture, La tour des demoiselles retracera l’histoire de la dissidence politique féministe. À noter, des discussions suivront la plupart des projections.

En plus des 5 longs métrages et 36 courts au programme (dont certains pour les enfants, les Filminis, d’autres pour adultes, les Filminounes, une série de courts métrages pornographiques, vous l’aurez compris), des discussions sur les métiers de l’ombre ou les films d’animation par les femmes sont aussi prévues.

Festival Les Filministes 2020, jusqu’au 8 mars, aux Ausgang Plaza, Théâtre Plaza et Cinéma Moderne.