Ronan Farrow s’en est pris au groupe Hachette, géant de l’édition qui a publié Catch and Kill, livre dans lequel il revient sur son enquête sur les allégations d’agressions sexuelles commises par le producteur déchu Harvey Weinsein. Il est outré par l’annonce de la publication par une autre division du groupe des mémoires de son père, Woody Allen, qui fait l’objet d’allégations d’abus sexuels sur sa fille adoptive, Dylan Farrow, depuis de nombreuses années.

Alexandre Vigneault
Alexandre Vigneault La Presse

« Votre politique d’indépendance éditoriale entre vos différentes divisions ne vous dégage pas de vos obligations morales et professionnelles en tant qu’éditeur de Catch and Kill, et en tant que dirigeant d’une entreprise à qui on demande d’aider des abuseurs à se blanchir leurs crimes », a-t-il écrit au PDG du groupe Hachette, Michael Pietsch, dans un courriel cité par le New York Times.

Il reproche aussi à Michael Pietsch d’avoir « secrètement » préparé la publication du livre de son père alors que, en parallèle, il travaillait sur celle de Catch and Kill, « qui porte en partie sur les dommages que Woody Allen a causés à ma famille », ajoute Ronan Farrow. « Imaginez si c’était votre soeur », assène-t-il.

PHOTO EVAN AGOSTINI, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Woody Allen

Les mémoires de Woody Allen, intitulées Apropos of Nothing, doivent être publiées le 7 avril. Le livre est présenté comme un « compte rendu complet de la vie de Woody Allen, tant personnelle que professionnelle, et décrit son travail au cinéma, au théâtre, à la télévision, dans les clubs et dans ses livres. Allen écrit aussi au sujet de ses relations avec sa famille, ses amis et les amours de sa vie ».