Le site Pornhub, géant de la porno sur l’internet, lance mercredi son premier film « non pornographique » dans le but de diversifier ses activités, a révélé le magazine américain Variety. Il s’agit d’un documentaire d’art déjà présenté dans de prestigieuses institutions muséales comme le Whitney Museum et le MoMA et qui présente la faune qui gravitait autour d’un club de striptease lesbien de Los Angeles.

Alexandre Vigneault
Alexandre Vigneault La Presse

Conçu par la réalisatrice et artiste conceptuelle Leilah Weinraub, Shakedown a été tourné sur une période de 15 ans. Le film est décrit comme un documentaire qui pose un regard humoristique, sensuel et informatif au sujet d’une « sous-culture vibrante ». Il sera présenté gratuitement sur Pornhub pendant tout le mois de mars et ensuite sur la chaîne Criterion. Il sera aussi offert sur le iTunes Store d’ici l’été.

Diffuser ce film fait partie d’une stratégie plus large de soutien aux arts, selon le directeur de la marque Pornhub, Alex Klein, cité par Variety. « On veut être perçu comme une plateforme que les artistes et les créateurs peuvent utiliser », dit-il aussi, précisant que d’autres créateurs y ont déjà téléversé des contenus qui n’avaient peut-être pas leur place sur YouTube ou Vimeo, où la nudité est interdite.