Inscrit dans la section Panorama international, ce film de Sacha Polak nous happe dès le générique d’ouverture avec Human, de Sevdaliza.

André Duchesne André Duchesne
La Presse

Cette pièce donne le ton à cette histoire d’une jeune Britannique qui, défigurée à l’acide par son ex-conjoint, peine à retrouver sa place dans le monde.

Très contemporain dans sa forme comme dans son propos, le film met en vedette Vicky Knight, actrice non professionnelle elle-même brûlée à la naissance.

On lui souhaite une longue carrière, car cette jeune femme porte avec brio et caractère son personnage soumis à une véritable descente aux enfers.

Si quelques passages sont prévisibles, l’ensemble est troublant, perturbant. Un film frontal émaillé de quelques passages métaphoriques mémorables.

Au Cinéma du Parc (salle 1) aujourd’hui, à 18 h, et au Quartier latin, dimanche, à 13 h 15 (salle 17).