Sorti mercredi dernier au Québec, Matthias et Maxime s’est classé au 5e rang du box-office du congé de l’Action de grâce, qui comprenait exceptionnellement quatre jours d’exploitation, avec des recettes de 115 470 $, selon les chiffres fournis par la firme Cinéac.

Marc-André Lussier Marc-André Lussier
La Presse

Le 8e long métrage de Xavier Dolan a cumulé en tout 168 135 $ aux guichets depuis sa sortie. La performance est honorable, mais pas spectaculaire. Offert sur 47 écrans, il se classe quand même au 4e rang des films du Top 10 au chapitre de la moyenne par écran (2457 $/écran).

Au sommet du palmarès du week-end trône l’indélogeable Joker, avec des recettes de 1 471 144 $ (pour un total au Québec de 3 818 634 $ en deux semaines). Suivent, loin derrière, The Addams Family (278 917 $), Gemini Man (265 796 $), et le film d’animation Abominable (168 076 $).

Parmi les titres québécois présentement à l’affiche, mentionnons Il pleuvait des oiseaux, qui continue sa belle envolée en se classant au 7rang du box-office de la fin de semaine (84 051 $ avec, encore, 50 écrans), dont les recettes totales s’élèvent maintenant à 1 559 893 $.

La carrière de Kuessipan est un peu plus modeste, mais le film de Myriam Verreault parvient quand même à tirer son épingle du jeu en se hissant au 13e rang du palmarès, avec un circuit de 15 écrans seulement.

Si la carrière de Menteur, toujours au palmarès (au 19e rang) s’achève en frôlant la barre des 6 millions de dollars au Québec, celle de Vivre à 100 milles à l’heure n’est malheureusement pas aussi reluisante. Malgré un prix du public au festival de Québec et un bon accueil critique, le film de Louis Bélanger n’a pas encore atteint la barre des 75 000 dollars de recettes, en trois semaines d’exploitation.