(New York) L’acteur américain Cuba Gooding Jr. a plaidé non coupable mardi à New York d’attouchements forcés émanant de deux femmes différentes, tandis que 12 autres disent avoir également subi des attouchements de sa part dans le passé, selon le bureau du procureur de Manhattan.

Agence France-Presse

L’acteur de 51 ans, Oscar du meilleur second rôle en 1997 pour sa performance dans Jerry Maguire, est accusé d’avoir touché les seins d’une femme dans le bar d’un hôtel de Manhattan le 9 juin dernier.

À cette première accusation connue depuis juin s’est rajoutée la semaine dernière une deuxième : l’acteur est désormais également inculpé pour avoir touché les fesses d’une autre femme le 24 octobre 2018, dans une boîte de nuit new-yorkaise.

Si Cuba Gooding Jr. n’est pas formellement inculpé d’autre chose, l’acte d’accusation enregistré mardi mentionne 12 autres femmes, qui affirment avoir subi des attouchements sexuels forcés de l’acteur, parfois accompagnés d’insultes, dans des bars ou des boîtes de nuit de Los Angeles, New York ou Dallas. Ces attouchements présumés auraient eu lieu entre 2001 et 2018.

Aucune de ces 12 femmes n’est identifiée, et le juge devra décider s’il autorise leur témoignage au procès, auquel cas l’accusation pourrait décider de les appeler à la barre.

L’acteur nie ces allégations. Concernant l’accusation de juin dernier, ses avocats affirment depuis le début que des images de caméras de surveillance du bar montrent clairement que leur client n’est pas coupable, mais l’accumulation de témoignages sur d’autres attouchements présumés risque de compliquer sa défense.

Aucune date de procès n’a encore été fixée. La prochaine audience est prévue le 13 décembre.

Cuba Gooding Jr. s’est fait connaître avec le film Boyz’n the Hood (1991). Il a récemment incarné O. J. Simpson dans la minisérie American Crime Story.