Scarlett Johansson a vertement été critiquée hier par la fille adoptive de Woody Allen, Dylan Farrow, après s’être portée à la défense du cinéaste dans une entrevue au Hollywood Reporter, il y a deux jours.

La Presse

« Je retravaillerais avec lui n’importe quand », a dit la comédienne, qui a joué pour lui dans trois films.

> Lisez l’article du Hollywood Reporter : https://www.hollywoodreporter.com/features/scarlett-johansson-talks-woody-allen-elizabeth-warren-black-widow-1235618

Dylan Farrow accuse le cinéaste de 83 ans de l’avoir agressée quand elle avait 7 ans, ce qu’il a toujours nié. Des poursuites ont été abandonnées à deux reprises.

« J’ai beaucoup discuté de ça avec lui. Il maintient qu’il est innocent et je le crois », a aussi dit l’actrice en entrevue.

Hier, Dylan Farrow a déclaré que Scarlett Johansson était loin de comprendre tous les enjeux qu’elle défend — la comédienne est en effet très active au sein du mouvement féministe hollywoodien Time’s Up.

« S’il y a quelque chose à retenir de ces deux dernières années, c’est qu’il faut toujours croire les prédateurs lorsqu’ils clament leur innocence sans leur poser de questions », a-t-elle écrit sur Twitter avec ironie. — Josée Lapointe