En entrevue hier avec le journal Le Monde, l’actrice britannique Emma Thompson a affirmé que le féminisme représentait « l’engagement fondamental » de sa vie et que s’exprimer sur ce sujet était « un devoir ».

Luc Boulanger Luc Boulanger
La Presse

« Les femmes doivent s’épauler pour changer cette culture sexiste. Y compris les actrices », a-t-elle dit au Monde.

Interrogée à propos de la tribune signée par Catherine Deneuve et un collectif de femmes, dans le même quotidien en 2018, invoquant « le droit à être importunée » à l’ère du mouvement #moiaussi, la vedette de la série Years and Years a répondu ceci : « Il faut savoir que les femmes peuvent parfois être leurs pires ennemies. Certaines ont à ce point intégré le patriarcat qu’elles collaborent. Pis : qu’elles l’incarnent. »

Comme quoi le fossé culturel entre la France et l’Angleterre n’est pas encore vraiment comblé.