Inspiré d’un fait réel – la prise d’otages de Loyada, le 3 février 1976 –, ce film de Fred Grivois se démarque par son intensité dramatique.

André Duchesne André Duchesne
La Presse

Ce jour-là, quatre rebelles réclamant le rattachement de Djibouti à la Somalie forcent le chauffeur d’un autobus scolaire à les conduire à la frontière.

Le véhicule s’arrête dans le no man’s land. Commence un siège où tout le monde – otages, rebelles et membres du Groupe d’intervention de la Gendarmerie nationale, unité de contre-terrorisme français – compose avec la chaleur, la soif, la fatigue, la peur, l’attente et les hallucinations.

Le film est traversé de belles montées dramatiques, mais d’autres moments semblent tout droit sortis d’un western spaghetti. L’ensemble reste de bonne tenue.

À la salle J.A. De Sève ce soir, 21 h 40

Consultez la page du film sur le site de Fantasia