De toute évidence, la controverse colle à la peau de Scarlett Johansson.

Frédéric Murphy Frédéric Murphy
La Presse

La comédienne de 34 ans, qui avait dû abandonner le rôle du criminel transgenre Dante «Tex» Gill l’an dernier sous les pressions de la communauté trans, a dû défendre des propos qu’elle a tenus dans une entrevue publiée dans le magazine As If.

Interrogée par l’artiste David Salle sur les «tendances en casting», elle avait affirmé : «En tant qu’actrice, je devrais pouvoir jouer n’importe quelle personne ou n’importe quel arbre ou n’importe quel animal, car c’est mon boulot et ce sont les exigences de mon boulot.»

Dans le même souffle, elle s’était dite mal à l’aise devant la place que le « politiquement correct » prenait dans le domaine des arts. Essuyant à nouveau les critiques, la comédienne a expliqué, dans une déclaration écrite, que ses propos avaient été «pris hors contexte» et «édités de façon à générer des clics».

L’interprète de Black Widow a précisé qu’elle reconnaissait les privilèges dont jouissent les acteurs caucasiens et cisgrenre comme elle et a réaffirmé son soutien à la diversité dans l’industrie du cinéma.

Sources : As If, Entertainment Weekly