• Accueil > 
  • Cinéma 
  • > Un prix Coup de coeur pour Monia Chokri à Cannes 
Source ID:c5a8b7d152f530b1a6299824418e54c6; App Source:StoryBuilder

Un prix Coup de coeur pour Monia Chokri à Cannes

(Cannes) La Québécoise Monia Chokri a remporté vendredi, ex-aequo, pour son film La femme de mon frère, le Prix coup de coeur du jury de la section Un certain regard. Cette comédie dramatique décapante avait ouvert la semaine dernière la prestigieuse section, qui fait partie de la sélection officielle du Festival de Cannes.

Habillée d'une élégante robe blanche et de souliers plateforme rouges, manifestement émue, l'actrice-cinéaste a remercié sur la scène du Théâtre Debussy les membres du jury présidé par Nadine Labaki. «Vous êtes aussi un coup de coeur», a-t-elle dit. Elle a aussi remercié son équipe, ses producteurs, ses distributeurs québécois et français ainsi que son actrice principale, Anne-Élisabeth Bossé. «(Le prix) Coup de coeur, ça me touche énormément, parce que je sais que c'est que vous l'aimez vraiment. Il y a quelque chose qui vient de là! Je vous remercie infiniment. Je suis très touchée!»

Pas moins de 18 longs métrages étaient en lice pour les prix de la section Un certain regard. Le jury en a remis sept vendredi soir. La femme de mon frère a remporté le Prix coup de coeur du jury ex-aequo avec le film américain The Climb, de Michael Angelo Covino. Le Prix d'interprétation féminine a été remis à Chiara Mastroianni pour Chambre 212 de Christophe Honoré. Jeanne de Bruno Dumont a reçu une mention spéciale.

Dans La femme de mon frère, film au charme certain, à la fois moderne et rétro, comique et intello, Anne-Élisabeth Bossé incarne Sophia, une jeune docteure en philosophie sans emploi, dont la relation fusionnelle avec son frère Karim (Patrick Hivon) sera bouleversée par la rencontre de ce séducteur en série avec sa gynécologue, Éloïse (Evelyne Brochu).

La femme de mon frère met aussi en scène Magalie Lépine-Blondeau, Mani Soleymanlou et Micheline Bernard.

Cette comédie atypique et acidulée, à l'humour tantôt tendre, tantôt caustique, s'apparente visuellement à certains films de la Nouvelle Vague ou du cinéma direct québécois, mais impose une esthétique unique et contemporaine. Monia Chokri, révélée à Cannes dans la section Un certain regard par Les amours imaginaires de Xavier Dolan en 2010, s'intéresse aux paradoxes d'une jeune femme brillante mais anxieuse, féministe assumée embourbée dans les diktats imposés aux femmes. Son film prendra l'affiche au Québec dans la foulée de sa présentation cannoise, le 7 juin, ainsi qu'en France, le 26 juin.




la boite: 1977421:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer