Le long métrage Happy Face d'Alexandre Franchi a remporté samedi matin le Prix collégial du cinéma québécois (PCCQ), qui en était à sa huitième édition.

Mis à jour le 30 mars 2019
ANDRÉ DUCHESNE LA PRESSE

Drame atypique, le film de M. Franchi raconte l'histoire d'un groupe de personnes défigurées qui se révoltent contre les standards de la société en dévoilant leur laideur. Le film met en vedette Debbie Lynch-White entourée de plusieurs comédiens non professionnels.

Dans un communiqué de presse, les organisateurs du PCCQ indiquent que le jury a estimé que le film « réussit à passer un message percutant à l'aide de fortes métaphores et d'un casting audacieux ».

Les quatre autres films finalistes étaient Chien de garde de Sophie Dupuis, Claire l'hiver de Sophie Bédard Marcotte, Les faux tatouages de Pascal Plante et Manic de Kalina Bertin.

Plus de 1100 cinéphiles de 51 cégeps de la province ont participé aux débats et ont envoyé un représentant par collège à Montréal au cours des derniers jours pour déterminer le film gagnant.

Rappelons que le PCCQ a été créé afin de faire vivre et connaître davantage le cinéma québécois auprès du jeune public. La marraine de l'événement depuis les débuts en est la comédienne et cinéaste Micheline Lanctôt.