(Cannes) L’équipe du film chinois Summer of Changsha ne pourra pas venir à Cannes pour la présentation du long métrage du réalisateur Zu Feng, en raison de soucis « techniques », ce qui n’empêchera pas sa projection, ont indiqué mardi les organisateurs du festival.

Agence France-Presse

« À cause de raisons techniques, le producteur et les créateurs de Summer of Changsha ne participeront pas au 72e Festival de Cannes, ni aux activités associées », indique l’équipe sur le compte officiel du film sur le réseau social chinois Weibo.

Premier film de Zu Feng, explorant une veine noire, Summer of Changsha sera projeté mercredi à Un certain regard, quelques jours après la présentation d’un autre film chinois Le lac aux oies sauvages de Diao Yinan, en compétition.

Pékin a récemment mis en place une réglementation exigeant que les réalisateurs reçoivent une autorisation avant de présenter leurs films dans les festivals.

Si l’équipe du Lac aux oies sauvages avait reçu la sienne, la situation était moins claire concernant Summer of Changsha, avait appris l’AFP en amont.

Les médias, internet et le cinéma sont soumis à une étroite censure en Chine, qui s’est renforcée depuis l’arrivée au pouvoir de Xi Jinping en 2012.

Deux films chinois ont été déprogrammés à la toute dernière minute au festival de Berlin en février, dont One Second, le dernier opus de Zhang Yimou (Épouses et concubines).

En 2017, le film chinois Have a nice day de Liu Jian, critique sur les travers du capitalisme dans la Chine contemporaine, en compétition à la Berlinale, avait été déprogrammé du Festival du film d’animation d’Annecy quelques mois plus tard, en raison du refus des autorités chinoises de lui accorder une autorisation de sortie.