Après la France, les États-Unis. Félix et Meira, nouveau long métrage de Maxime Giroux, a en effet été acheté par un distributeur pour le marché américain, a annoncé le magazine spécialisé Variety plus tôt aujourd'hui.

Publié le 12 sept. 2014
ANDRÉ DUCHESNE LA PRESSE

Le film de M. Giroux a été acheté par la maison de distribution Oscilloscope Laboratories. C'est ce même distributeur qui, l'an dernier, avait mis la main sur le film québécois Whitewash d'Emanuel Hoss-Desmarais pour présentation sur le territoire américain.

La vente du film de M. Giroux a été conclue grâce au travail de Urban Distribution International (UDI), maison basée à Paris, à la suite de sa projection au festival de Toronto (TIFF).

Rappelons qu'à la fin du mois d'août, ce troisième long métrage de Maxime Giroux (Demain, Jo pour Jonathan) avait aussi été vendu en France. Des discussions avaient alors également lieu pour une vente en Grande-Bretagne, nous disait le producteur Sylvain Corbeil de Metafilms.

Campé dans le Mile-End, à New York et à Venise, Félix et Meira raconte l'impossible histoire d'amour entre un Québécois francophone sans le sou (Martin Dubreuil) et une Juive hassidique (Hadas Yaron) mariée et mère d'un enfant, à la suite de leur rencontre dans une boulangerie de Montréal.

Après son passage à Toronto, le film sera projeté dans deux semaines au festival de San Sebastian en Espagne où il est inscrit en compétition officielle.

Au Québec, Félix et Meira devrait sortir en salles au cours de l'hiver 2015.

-Avec la collaboration de Marc-André Lussier