Deux chaises vides ont été remarquées, mercredi, à la conférence de presse des membres du jury du Festival du film de Venise.

ASSOCIATED PRESS

Le directeur du festival, Alberto Barbera, a précisé que les sièges étaient restés vacants pour attirer l'attention sur l'incarcération des cinéastes Mahnaz Mohammadi et Oleg Sentsov.

Mohammadi, une réalisatrice et militante pour les droits des femmes en Iran, a été arrêtée en juin et condamnée à cinq ans de prison pour propagande contre l'État et menaces à la sécurité nationale.

Sentsov, un Ukrainien s'étant opposé à la prise de la Crimée par Moscou, a été arrêté en Russie, en mai, après avoir été soupçonné d'avoir comploté en vue de commettre un acte terroriste. Il se trouve actuellement en prison, où il attend son procès. Des collègues cinéastes, dont Pedro Almodovar, Ken Loach et Mike Leigh, ont demandé sa libération.

Barbera a déclaré qu'une chaise vide «sert à souligner l'absence d'un cinéaste emprisonné pour des raisons politiques», ajoutant que «cela arrive malheureusement encore trop fréquemment».

Le compositeur français Alexandre Desplat préside un jury incluant l'acteur britannique Tim Roth, l'actrice chinoise Joan Chen et la romancière américaine Jhumpa Lahiri. Les gagnants de prix seront annoncés le 6 septembre, dernier jour du festival.