Lauréate de l'Oscar de la meilleure actrice en 2008 grâce à sa performance dans La môme/La vie en rose, Marion Cotillard révèle aujourd'hui qu'on n'entre pas impunément dans la peau d'Edith Piaf.

Marc-André Lussier LA PRESSE

Au journal britannique The Guardian, l'actrice a notamment expliqué que le fantôme de la chanteuse l'a hantée pendant longtemps. «J'ai tout essayé. J'ai fait des séances d'exorcisme avec du sel et du feu. Je suis allée à Bora Bora pour lui échapper. Je suis allée sur le Machu Picchu, au Pérou, et j'ai assisté à des cérémonies chamaniques ancestrales pour me purifier. Puis, j'ai réalisé que c'était impossible de la laisser partir. Elle a été abandonnée quand elle était enfant. Sa plus grande peur était d'être seule.» Marion Cotillard est la tête d'affiche de Deux jours, une nuit, le nouvel opus des frères Dardenne (à l'affiche au Québec à l'automne).