Avec l’arrivée prochaine de camionnettes et de VUS électriques capables de tracter des charges considérables, une problématique point à l’horizon : la grande consommation d’énergie qu’induit l’exercice. Pour diminuer cette perte d’autonomie appréciable, le géant du véhicule américain récréatif Thor Industries planche sur une idée fort ingénieuse.

Publié le 21 janvier
Charles René
Charles René La Presse

Appuyé par l’équipementier automobile allemand bien connu ZF Friedrichshafen, Thor travaille sur un système de propulsion électrique que l’on peut boulonner à l’essieu d’une roulotte. Ce moteur permet essentiellement de diminuer la charge en se synchronisant avec la vitesse du véhicule qui assure le remorquage.

Durant un exercice mené en juillet dernier lors d’un trajet dans les Alpes, un Audi e-tron Sportback a été capable de parcourir 386 km en tractant une roulotte équipée de cette technologie. C’est fort impressionnant et même supérieur à l’autonomie avancée du véhicule seul, selon le protocole nord-américain de mesure (351 km).

ILLUSTRATION FOURNIE PAR ZF

Thor travaille sur un système de propulsion électrique que l’on peut boulonner à l’essieu d’une roulotte.

Il manque évidemment beaucoup de variables pour juger de la performance réelle ainsi que de la viabilité. Le poids ajouté de la batterie ainsi que l’autonomie du système en lui-même en font partie. Cela dit, il sera fort intéressant de suivre le développement d’une telle technologie qui peut marier l’électrification au camping.