(Francfort) Les ventes de voitures électriques en Allemagne ont atteint pour la première fois une part de marché supérieure à 10 % en juillet, bénéficiant du doublement de la prime à l’achat décidé par Berlin, selon la fédération des constructeurs allemands (VDA).

Agence France-Presse

Les nouvelles immatriculations de voitures électriques en juillet sont en augmentation de 288 % sur un an, à 35 955 véhicules, soit une part de marché qui a « franchi pour la première fois la barre des 10 % », à 11,4 %, parmi toutes les nouvelles immatriculations, a annoncé le VDA mardi dans un communiqué.

Les ventes de modèles hybrides rechargeables, avec 19 119 unités, ont presque quintuplé (+485 %) sur un an, tandis que les modèles purement électriques ont augmenté de 182 %, pour atteindre le record de 16 798 unités.

Pour accélérer le virage du pays vers une mobilité moins polluante, l’Allemagne a décidé début juin de doubler la prime à l’achat d’un véhicule électrique, dans le cadre d’un vaste plan de relance de son économie, après le choc du coronavirus.

PHOTO D’ARCHIVES BENOIT TESSIER, REUTERS

Un camion-remorque chargé de voitures électriques Zoé quitte l’usine Renault de Flins, en banlieue de Paris. La Zoé demeure la voiture électrique la plus vendue en Europe.

Cette prime est passée de 3000 à 6000 euros pour les modèles de moins de 40 000 euros.  

Conjuguée à une baisse de trois points de la TVA (taxe sur la valeur ajoutée, l’équivalente européenne de la TPS-TVQ) à compter de juillet, cette mesure a permis de limiter en juillet la casse sur le marché automobile allemand.

Celui-ci n’a ainsi baissé que de 5 % sur un an, après plusieurs mois de chutes de plus de 30 % en raison de la pandémie de COVID-19.

De janvier à juillet, 129 936 nouvelles voitures électriques (+128 %) ont trouvé des acheteurs en Allemagne, soit une part de marché de 8,5 %, sur un nombre global d’immatriculations 30 % inférieur en comparaison annuelle.  

La preuve que l’offre, diversifiée comme jamais, « porte ses fruits » avec notamment 70 modèles électriques de marques allemandes proposés, souligne le VDA.

D’autres mesures plus pérennes que la prime à l’achat doivent doper le marché de la voiture électrique, l’Allemagne, comme la France, mettant l’accélérateur sur l’installation de bornes de recharge.  

Berlin a d’ailleurs décidé en juin d’investir 2,5 milliards d’euros supplémentaires dans ces infrastructures.