Q. Nous sommes un couple amateur de plein air et sommes présentement à la recherche d’un véhicule d’occasion pour nous transporter avec notre équipement (skis, vélos, tentes, etc.) aux quatre coins de la province de la manière la plus économique possible. Nos critères d’achat sont : 1) fiabilité, 2) espace de chargement et 3) coûts d’utilisation. La traction intégrale serait un plus, mais avec un budget d’achat entre 5000 $ et 9000 $, cela n’est pas nécessairement possible. Notre premier choix serait une Toyota Matrix/Pontiac Vibe. Nous considérons également la Volkswagen Golf Sportwagen, ainsi que les Honda CR-V et Toyota RAV4, bien que ces deux derniers dépassent légèrement notre budget pour des véhicules dans une condition raisonnable avec un kilométrage sous les 140 000 km. Enfin, nous avons éliminé les modèles Subaru en raison d’une fiabilité qui semble inférieure à la moyenne. Que pensez-vous de ces options et que nous recommanderiez-vous ?

— Sylvain V.

Éric LeFrançois Éric LeFrançois
Collaboration spéciale

R. Toutes vos options se défendent, mais considérant certaines de vos activités (certaines sont plus encombrantes que d’autres), il vaut peut-être mieux dépenser un peu plus et vous offrir le CR-V ou encore le RAV4. Vous pourriez également considérer l’Outlander de Mitsubishi.

POLLUTION ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

Q. Je suis en réflexion pour l’achat d’un nouveau véhicule ; la Ford Escape PHEV et la Crosstrek de Subaru font partie de ma réflexion bien que dans le cas de la Crosstrek, l’autonomie soit beaucoup moins attrayante pour le prix. Que penser alors que de la technologie PZEV offerte sur les modèles Subaru ? Il ne semble pas y avoir d’avantages du point de vue de la consommation d’essence, mais est-ce aussi efficace que le prétend Subaru au niveau des émissions polluantes ? Dans ce cas de figure, quel véhicule est-il le plus avantageux d’un point de vue environnemental ?

– Jean-Yves C., Rimouski

PHOTO FOURNIE PAR FORD

Ford Escape PHEV

R. L’autonomie électrique de la Crosstrek hybride est en effet décevante par rapport à celle de l’Escape PHEV. Ce dernier apparaît comme un meilleur choix sur le plan environnemental. Vous pourriez également considérer le RAV4 Prime. Quant à la technologie PZEV, soulignons que celle-ci est largement publicisée par Subaru, mais qu’elle ne lui est pas exclusive pour autant. D’autres constructeurs font appel à cette technologie qui n’a aucune influence réelle sur la consommation ni ne réduit à proprement dit les émissions polluantes. Au mieux, elle contribue à réduire ou retarder la formation de smog urbain.

PLAISIR ET SAGESSE

Q. Je possède une Matrix 2005 qui a 245 000 km au compteur. Elle est en parfait état hormis la rouille dans la partie inférieure de la carrosserie. Je garde mes voitures au moins 10 ans. Je songe à acquérir une nouvelle voiture et j’hésite entre une BMW Série 2 d’occasion, une Audi et une Toyota Corolla Hatchback. Entre plaisir de conduire et sagesse…

– Louise F.

PHOTO FOURNIE PAR TOYOTA

Toyota Corolla Hatchback

R. Et pourquoi pas la Corolla Hatchback ? Elle n’est pas vilaine à conduire. Vous pourriez également envisager — tout en demeurant sage — une Mazda 3 Sport (plus amusante à conduire que la Toyota) ou encore une Honda Civic à hayon. Les voitures de prestige offrent de belles prestations, il est vrai, mais nécessitent un entretien suivi et parfois coûteux.

LE BON MOT

Q. Sous-motorisée. Je ne comprends pas cette critique qui revient trop souvent dans les critiques sur l’automobile, selon moi. Elle ne s’adresse pas à la réalité de l’automobiliste en général. Avec des limites de 30 à 50 km/h dans les rues et de 70 à 100 km/h sur les routes, aucune auto sur le marché ne semble souffrir du problème de sous-motorisation mentionné dans vos rubriques.

– Robert C.

PHOTO FOURNIE PAR TOYOTA CANADA

Le Toyota CH-R est un exemple de véhicule sous-motorisé.

R. Vous soulevez un aspect intéressant ; peut-être devrions-nous écrire « modestement motorisée », alors. Revenons un instant au terme sous-motorisé. Celui-ci ne se limite pas qu’à la force de l’accélération, mais aussi à la vigueur des reprises. Et celles-ci contribuent à la sécurité active des automobilistes au quotidien en facilitant, par exemple, les manœuvres de dépassement ou d’évitement. En outre, sous-motorisé fait aussi allusion au poids de plus en plus important de nos véhicules.