La firme de recherche marketing ABI, de Londres, prévoit qu'en 2020, au moins 60 millions de voitures seront équipées de caméras fixant le visage de l'automobiliste et liées à des logiciels pouvant détecter le sommeil au volant, la distraction et d'autres dangers du genre.

Denis Arcand LA PRESSE

Ces logiciels capables d'interpréter les mouvements des yeux et de la tête préviendraient le conducteur et pourraient éviter de nombreux accidents.

Certaines voitures de luxe ont déjà des dispositifs du genre, mais ABI pense qu'ils vont rapidement devenir monnaie courante et beaucoup plus perfectionnés.

C'est bien, mais avec un tel Big Brother dans l'auto, imaginez le risque pour la vie privée.