Les systèmes de navigation et autres technologies dites «embarquées» sont de plus en plus présents à bord des voitures depuis une demi-douzaine d'années environ. Et leur popularité auprès des consommateurs est croissante. Au point d'influencer ledit consommateur quand vient le temps d'acheter un nouveau véhicule.

Mis à jour le 18 mars 2014
Sébastien Templier LA PRESSE

Représentant de l'industrie de l'électronique aux États-Unis, la Consumer Electronics Association (CEA) s'intéresse de près aux comportements des automobilistes au volant. Surtout depuis que les systèmes de navigation et de divertissement, les caméras de recul, les tableaux de bord à écran tactile et autres interfaces de communications essaiment les voitures. Il est déjà loin, le temps des démarreurs à distance et des systèmes d'alarme.

Et l'automobiliste ne s'y trompe pas. Pour lui, «la technologie embarquée» est un important facteur d'achat, a constaté la CEA dans une de ses études menée en septembre dernier et publiée récemment. L'an dernier, pas moins de 59% des consommateurs américains en âge de conduire ont pris en compte ce facteur technologique lors de l'achat d'un véhicule. Et deux consommateurs sur cinq ont l'intention de s'équiper en conséquence ces 12 prochains mois.

Car les consommateurs en demandent plus, si l'on en croit l'analyse de la CEA qui juge que 54% de gens satisfaits de la technologie à bord de leur véhicule, ce n'est pas une proportion suffisante. Alors, il faut leur en donner plus. Au moyen d'applications et donc du téléphone. Par exemple.

C'est ce qu'ont compris Google et Apple, qui ont annoncé tour à tour en ce début d'année que leurs systèmes d'exploitation Android et iOS seront accessibles sur les tableaux de bord de nouvelles gammes de voitures. Et ça tombe bien puisque, selon la CEA, 47% des consommateurs américains souhaiteraient pouvoir utiliser une application qui permette un usage sécuritaire et facile de toutes ces petites technologies embarquées.

Automobilistes comme manufacturiers, tous reconnaissent que l'effet pervers de celles-ci est la distraction au volant, avec les conséquences que l'on imagine. Les commandes vocales ou au volant seraient donc la parade? Pas uniquement.

Il est un gadget qui gagne lui aussi en popularité: la rétroprojection sur le pare-brise. Aux États-Unis - toujours - , cette technologie serait sur le point de pénétrer le marché de masse. Ce qui était jusqu'ici l'apanage des véhicules de luxe serait proposé à présent sur 38 modèles du marché américain, que ce soit comme équipement standard ou en option, selon Edmunds.com. Il y a 5 ans, 13 modèles étaient équipés de ce système d'image projetée à la hauteur du capot. L'objectif est identique à tout autre équipement sans fil ou vocal: fournir de l'information routière à l'automobiliste, tout en lui permettant de garder les yeux rivés sur la route.

Mais tout va de plus en plus vite. Certains constructeurs pensent que cette rétroprojection pourrait remplacer l'écran de la console. On a pourtant l'impression que l'écran tactile équipe nos voitures depuis peu...