Honda Canada a catégoriquement nié, la semaine dernière, vouloir suspendre ou rayer les Insight et Civic Hybrid de son catalogue de modèles. Qualifiant la nouvelle de «rumeur infondée», la filiale canadienne du constructeur automobile japonais « n'a aucune intention de cesser la vente de ces deux modèles» et a plutôt réitéré sa foi dans ses deux modèles.

Éric LeFrançois, collaboration spéciale
Éric LeFrançois, collaboration spéciale LA PRESSE

Il faut lire entre les lignes du communiqué émis le 24 août dernier par le service de relations publiques du constructeur japonais pour comprendre que ladite «rumeur» n'est pas sans fondement et chatouille la fierté du constructeur japonais.

Jugez-en par ces extraits tirés du communiqué du constructeur japonais: «Honda Canada demeurera à l'écoute (...) de ses clients et continuera à fournir les produits qu'ils demandent. Aussi longtemps qu'il existera une demande sur le marché pour les modèles Insight et Civic Hybrid, nous nous assurerons de fournir un inventaire approprié (...)

«Les concessionnaires Honda possèdent en ce moment un inventaire de plus de six mois de ces modèles. Nous continuerons donc à étudier la demande et commanderons un stock supplémentaire si la demande l'exige. Cela dit, Honda Canada offrira la version 2011 des modèles Insight et Civic Hybrid et n'a donc aucune intention de cesser la vente de ces deux modèles.»

De ces extraits, voilà ce qu'il faut retenir: «Aussi longtemps qu'il existera une demande» et «Honda Canada offrira la version 2011...». Doit-on par conséquent en déduire, une fois - l'immense - inventaire actuel réduit, que le constructeur japonais ne proposera que ces deux modèles sur commande? Voilà une hypothèse tout à fait plausible et souvent orchestrée par le constructeur japonais dans un passé récent. Ce fut le cas avec la première mouture de l'Insight, de la S2000 et de la NSX. Honda est ainsi parvenu à retirer en douce des véhicules de son catalogue sans trop attirer l'attention.

Plus encore que la Civic Hybrid (d'ailleurs, qui se souvient aujourd'hui que l'Accord hybride a déjà existé?), de retirer aujourd'hui l'Insight représenterait un constat d'échec pour la marque qui fut, ne l'oublions pas, le précurseur (au grand dam de Toyota) de cette motorisation bicéphale. Présenté comme le véhicule hybride le moins cher du marché canadien, l'Insight n'atteint pas les objectifs fixés. D'ailleurs, rappelons pour mémoire qu'à son lancement, Honda Canada tablait sur des ventes annuelles de 5000 unités et se retrouve aujourd'hui - très - loin du compte. En fait, seulement 175 unités de ce modèle ont trouvé preneurs depuis janvier au Québec. Et elle ne se vend pas mieux dans le reste du pays.

Voilà sans doute pourquoi le constructeur japonais fait preuve aujourd'hui à l'égard de la nouvelle CR-Z, une biplace hybride, d'un enthousiasme plus modéré. En effet, Honda prévoit, sur une base annuelle toujours, en écouler 500 unités au pays. Et elle espère secrètement et ardemment que la CR-Z aura un effet d'entraînement sur les ventes des Insight et Civic hybrid, à la fois plus polyvalentes et plus fonctionnelles que la CR-Z. Mais si cela ne devait pas être le cas? Voilà la question que Honda ne voulait pas entendre. Pas tout de suite.

NOUVEAUTÉS

Le dévoilement des nouveautés 2011 se poursuit de plus belle cette semaine avec le dévoilement d'une mise à niveau des Subaru Impreza WRX et WRX STi, de la nouvelle Hyundai Equus et d'une nouvelle génération de la fourgonnette Honda Odyssey.

L'AUTO À MOSCOU

Huit avant-premières mondiales figuraient au programme du salon international de l'auto de Moscou. Et dans ce nombre figurait une Jaguar XJ blindée... Pas très excitant, vous en conviendrez. Néanmoins, nous vous proposerons dans notre prochaine édition un tour d'horizon du marché russe qui, avec la Chine et l'Inde, fait figure d'Eldorado pour le secteur automobile.

Honda espère secrètement et ardemment que la CR-Z aura un effet d'entraînement sur les ventes des Insight et Civic hybrid, à la fois plus polyvalentes et plus fonctionnelles que la CR-Z.